Le site de François Bardier

La pixillation

Il s’agit d’une technique d’animation réalisée à partir de personnes réelles, filmées image par image. On utilise donc de vrais « acteurs » qui doivent prendre
la pause à chaque prise. On utilise aussi généralement des objets qui sont animés en parallèle aux acteurs.

IMG_8795 CIMG0019 CIMG0102

P1000962 IMG_0183 IMG_7776

La leçon du professeur Kouro sur cette technique:

Image de prévisualisation YouTube

Historique:

Les prémices de la pixillation apparaissent dans les films « The haunted hotel » (1907) de J. Stuart Blackton où des objets sont animés en image par image:

Image de prévisualisation YouTube

L’année suivante le réalisateur Franco-Espagnol Segundo de Chomon réalise « The haunted house » qui en est un remake puis » « El hotel electrico » sur le même thème. L’incertitude demeure néanmoins sur les dates et sur qui a réalisé le premier film des deux.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

1952, le réalisateur canadien Norman Mc Larren réalise « Neighbours » en pixillation:

« Chérie, ôte tes raquettes » réalisé par André Leduc (Canada, 1975):

Image de prévisualisation YouTube

Les américains Chuck Menville et Len Jansen réalisent également des films mettant en scène des personnages à bord de véhicules imaginaires comme dans « Stop, look and listen » et Vicicous circles »:

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Le réalisateur Tchèque Jan Svankmajer utilise régulièrement la pixillation dans ses films comme dans « Food » (1992):

Image de prévisualisation YouTube

Le réalisateur Jan Kounen réalise « Gisèle Kérosène » en 1990.

Image de prévisualisation YouTube

« Basta Pasta » de Nicolas Hammerschlag:

Image de prévisualisation YouTube

Du côté des longs métrages utilisant la pixillation, on trouve:

« Les secrètes aventures de Tom Pouce » de Dave Borthwick (1996):

Image de prévisualisation YouTube

« The Wizard of Speed and Time » de Mike Jittlov qui fut d’abord un court métrage (1979):

Image de prévisualisation YouTube

Puis un long métrage (1988):

Image de prévisualisation YouTube

La pixillation est utilisée dans de nombreux clips musicaux:

Peter Gabriel: « Sledgehammer » (1986) (Il l’utilise aussi dans d’autres clips souvent mixée avec d’autres techniques d’animation):

Image de prévisualisation YouTube

DNA: « La serinissima » (1990):

Image de prévisualisation YouTube

Une variante consiste à animer des personnages à plat par terre.

Cette technique a été utilisée pour la première fois par Segundo de Chomon dans « Kirikis, acrobates japonais » (1907):

Image de prévisualisation YouTube

Elle a été reprise régulièrement depuis quelques années notamment dans des clips musicaux:

Le clip de « Her morning elegance » réalisé par Oren Lavie, Yuval & Merav Nathan:

Image de prévisualisation YouTube

Le clip de Colplay: « Strawberry swing »:

Image de prévisualisation YouTube

« Sorry I’m late » de Tomas Mankovsky:

Image de prévisualisation YouTube

Cette technique est aussi reprise dans des publicités comme dans cette campagne pour la marque Target:

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 Exemple de films réalisés en ateliers:

« Un diner presque parfait chez les sorciers » – Atelier cinéma d’animation pour adultes, maison des Rancy (Lyon) – Saison 2009-2010: